mercredi 29 mai 2013

Grand chantier participatif du 25 et 26 mai 2013

Malgré une pluie torrentielle le samedi (et même un peu de neige!), le chantier participatif aura été un temps fort dans le processus du projet coeur de village. Chirennois, élus et équipe urbaine se sont serrés les coudes pour faire preuve d'une ré-adaptation en urgence avec un repli général dans la salle des fêtes-gymnase. Résultat : plus d'une centaine de personnes accueillies, un projet qui continue de se faire connaître et de s'enrichir.

Apprentis-urbanistes et guides citoyens.
Le chantier de réflexion a d'abord démarré avec une soirée-débat sur le thème du logement réunissant quelques habitants autour d'un film réalisé par la Maison de l'Architecture de l'Isère, et en présence du Scot, du CAUE et d'un bailleur afin de réceuillir leur témoignage et de dialoguer avec les participants.
Le point central du week-end a ensuite été l'accompagnement des habitants visiteurs par les membres de l'atelier participatif, tels des apprentis-urbanistes. Munis de leur cartographie  de synthèse des aménagements possibles ils se sont pris au jeu, et avec talent, de guider leurs concitoyens dans le futur coeur de village : ici on peut construire du logement, là est envisagé une place publique (simulation avec du mobilier créé en palettes invitant à s'assoir), de là on peut dégager une vue sur le paysage, ici le déménagement du terrain de boules, là une nouvelle liaison à créer entre deux espaces (escalier temporaire), l'ancienne poste comme possible future maison des associations, l'extension possible de la bibliothèque (titrages temporaires en façade)...
Cette visite prenait place après l'atelier d'urbanisme animé en continu par Olga et Cécile, autour des maquettes et de différents documents qui permettaient d'expliquer la démarche mise en place. Un mur de post-it recueillait des projets exprimés par les adultes ou les plus jeunes : skate-park, jardin pour enfants, pâturage à moutons, piscine, kiosque ...






À Chirens, talents et potentiels!
Les journées se sont accompagnées de plusieurs événements et installations étonnantes telles que des scènes ouvertes présentant au long des deux jours des talents chirennois amateurs (danse, musique, théâtre...), des ateliers de dessin, un coin salon de lecture avec des ouvrages de la bibliothèque municipale, un coin jeux, un marché temporaire le samedi matin avec des producteurs locaux... 
Les Crieurs de Voiron se sont mêlés à l'événement en parcourant la commune pour informer les passants. Ils ont ensuite lancé à voix haute les contenus des post-it, après le discours inaugural du Maire. Une matière brute restituée à chacun.
Les repas collectifs ont permis de faire vivre la fameuse Grande Tablée fabriquée par l'équipe des habitants constructeurs, à l'aide notamment de récupération de palettes.



Le coeur du village aurait-il déjà commencé?
C'est ainsi que le coeur de village a sans doute commencé de vivre, grâce à l'énergie de ses habitants pour créer des lieux de rencontres, de plaisir et de réflexion partagée. Grâce aussi à une collaboration fructueuse entre habitants, élus et équipe de projet.
Un coeur de village ne serait-il pas aussi une plateforme de vie collective et d'initiatives possibles?
Une réunion publique de synthèse des scénarios est prévue à la rentrée. En attendant le comité de pilotage et l'atelier participatif ont du pain sur la planche pour y travailler, après que l'équipe urbaine aura capitalisé et digéré toute la matière récoltée ces derniers mois.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire